Confrontation(s) au nazisme

Le carnet correspond à une série pluri-annuelle de colloques organisés par le CEGIL (Lorraine), le labex ENHE, la Freie Universität de Berlin et d’autres partenaires. Les manifestations portent toute sur la thématique de la confrontation du monde intellectuel et politique, au sens large, à l’émergence, l’installation puis la chute du national-socialisme (1919-1949), dans les espaces germanophones et francophones. Il s’agit de dresser dans une perspective systématique, analytique et comparatiste, une typologie des discours et des savoirs produits sur le national-socialisme comme mouvement, comme parti, comme système idéologique et comme instrument de pouvoir et de répression au fur et à mesure de son évolution. Les responsables du projet s’appuient sur un Conseil scientifique dont la composition est la suivante: Hans Manfred Bock (Universität Kassel), Christoph Brüll (Université de Liège), Hélène Miard-Delacroix (Paris-Sorbonne, Labex EHNE), Reiner Marcowitz (Université de Lorraine, CEGIL), Didier Musiedlak (Université Paris 10), Nicolas Patin (Université Michel de Montaigne, Bordeaux), Othmar Plöckinger (Institut für Zeitgeschichte, München), Thomas Rohkrämer (University of Lancaster), Lucia Scherzberg (Universität des Saarlandes), Christina Spaeti (Université de Fribourg), Stefanie Schüler-Springorum (Zentrum für Antisemitismusforschung, TU Berlin) und Werner Tress (Zentrum Jüdische Studien Berlin-Brandenburg).


Une réflexion au sujet de « Confrontation(s) au nazisme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *